espace membre

Logo abc-éleveurs

www.abc-eleveurs.net

Les Vrai Faux du Chaulage : Les cultures ont une sensibilité différente à l’acidité

Lectures : 9123 septembre 2017

logo arvalis 150

En pH acide, l’aluminium devient toxique. Certaines espèces sont particulièrement sensibles à cette toxicité.

L’abaissement du pH dans les sols acides contribue à rendre de plus en plus soluble certains composés minéraux contenant de l’aluminium. Cet élément devient toxique lorsque le pH est inférieur à 5,5.

La toxicité aluminique affecte le fonctionnement des racines

La toxicité de l’aluminium provoque une forte réduction de la croissance des racines. Elles deviennent épaisses et peu ramifiées. Elles ne sont plus capables d’assurer l’alimentation minérale et hydrique des plantes.

racine-acidite-530

Des espèces plus ou moins tolérantes à la toxicité aluminique

Les légumes et la luzerne sont les cultures les plus affectées par l’acidité. Parmi les céréales, l’orge s’avère sensible à la toxicité aluminique alors que le triticale et le maïs le sont peu.

Les prairies temporaires ont un comportement proche du maïs.

La luzerne est un cas particulier : le pHeau doit être supérieur à 6 pour l’installation du rhizobium.

acidite-530

La suppression de la toxicité de l’aluminium dans les sols trop acides est la fonction première du chaulage : au-dessus d’un pHeau de 5,5, cette toxicité disparaît, quels que soient le type de sol et l’espèce cultivée.


Source : Anne-Monique BODILIS, Alain BOUTHIER, Eric MASSON, Baptiste SOENEN (ARVALIS - Institut du végétal)

Source : http://abc-eleveurs.net/cultures/dossiers/1516-les-vrai-faux-du-chaulage-les-cultures-ont-une-sensibilite-differente-a-l-acidite

Rejoignez-nous !

Les articles, les jeux concours, les paroles d'éleveurs sont en direct sur

Facebook Twitter Google+

Newsletters ABC

Chaque mois, recevez gratuitement les meilleurs articles sélectionnés par les éleveurs, selon votre filière.

Tentés ?
Regardez les dernières newsletters