espace membre

Logo abc-éleveurs

www.abc-eleveurs.net

L’agronomie, une source d’économies ?

Lectures : 9910 octobre 2017

logo arvalis 150

La gestion des adventices peut s’avérer très coûteuse. Si le poste herbicide est difficilement compressible car le salissement résultant peut impacter fortement le rendement, il est intéressant de comparer les niveaux de charges induits ou économisés par l’introduction de divers leviers agronomiques.

Sur la base de l’essai longue durée d’Epieds (27), il est possible d’identifier l’effet sur les charges de l’introduction de divers leviers agronomiques, utiles à la gestion des adventices, comme le travail du sol à l’interculture, le décalage de la date de semis ou encore l’allongement de la rotation.

Les niveaux de charges opérationnelles (herbicides et mécaniques), moyennées sur la période 2006-2014, quelles que soient les rotations sont finalement assez proches. Les différences n’excèdent pas 62 €/ha.

Figure 1 : Comparatif des charges (mécanisation et herbicides), en €/ha, et des rendements, en q/ha, de 5 systèmes de culture introduisant des leviers agronomiques (labour ou protéagineux ou retard de semis) à une rotation de référence (en hâchuré)

fig1 agronomie economie 500

Cliquez sur l'image pour l'agrandir

Les charges en mécanisation compensent les charges herbicides et inversement !

Un système de culture sans labour, en rotation courte (colza-blé-blé) est plus dépendant des herbicides, pour la gestion des graminées, qu’un système en rotation longue, avec labour et décalage de la date de semis du blé : le premier affiche un différentiel de +45 €/ha en herbicides alors que ses charges de mécanisation sont plus contenues (-40 €/ha). Sur la simple comparaison de ces charges totales, les 2 systèmes les plus éloignés en matière de pratiques agronomiques de gestion des adventices sont finalement équivalents (pour des programmes herbicides bien adaptés à chaque situation)…

La différence s’opère au niveau des rendements du blé (présent en 2007-2010-2014 sur toutes les modalités). La rotation longue, avec labour et décalage de la date de semis, affiche des gains de rendements de 14 q/ha par rapport au système en rotation courte sans labour et avec un semis précoce.

Le tableau ci-dessous synthétise l’effet des différents leviers sur les charges herbicides, mécaniques et le rendement du blé.

Tableau 1 : Effet de l’introduction de divers leviers agronomiques sur les charges et le rendement du blé dans l’essai longue durée d’Epieds (27) (en comparaison à la rotation de référence Colza-Blé-Blé en non labour et semis précoce)

tab1 agronomie economie 500

Cliquez sur l'image pour l'agrandir

Source : Ludovic BONIN & Lise GAUTELLIER VIZIOZ (ARVALIS - Institut du végétal)

Source : http://abc-eleveurs.net/cultures/dossiers/2908-l-agronomie-une-source-d-economies

Rejoignez-nous !

Les articles, les jeux concours, les paroles d'éleveurs sont en direct sur

Facebook Twitter Google+

Newsletters ABC

Chaque mois, recevez gratuitement les meilleurs articles sélectionnés par les éleveurs, selon votre filière.

Tentés ?
Regardez les dernières newsletters