espace membre

Logo abc-éleveurs

www.abc-eleveurs.net

Les résultats 2017 des variétés de sorgho fourrager monocoupe

Lectures : 31724 février 2018

logo arvalis 150

Quatre variétés de sorgho fourrager monocoupe ont été expérimentées en post-inscription en 2017 au sein des essais CTPS (*) en vue de confirmer leurs performances en comparaison à des variétés de référence.

Le sorgho fourrager monocoupe reste marginal en termes de surfaces. Destiné à l’ensilage pour les ruminants et à des valorisations en biomasse, un petit nombre de nouvelles variétés enrichissent l’offre. La valeur énergétique exprimée en UFL (**) est un critère de classification des variétés en fonction de leur usage potentiel. Cette classification repose sur trois catégories, différenciées selon leur potentiel de valorisation par les bovins, avec les sorghos fourragers monocoupes appelés :

  • « ensilage », E, dont les teneurs en UFL apportent une valeur énergétique élevée, pouvant de fait être distribués à des bovins en ration de base quasi exclusive. Pour bénéficier de cette mention, la teneur en UFL doit être élevée.

  • « à usages principalement industriels », PI, qui s’illustrent par leur forte production en biomasse mais dont les valeurs énergétiques sont faibles.

  • « doubles usages », DU, à teneurs en UFL intermédiaires.

En 2017, trois nouvelles variétés inscrites en France en 2017 dans le groupe 1, plus précoce, dont 2 à profil « ensilage » et 1 variété de type intermédiaire ont été étudiées en Post-Inscription par ARVALIS – Institut du végétal, le GEVES et PROSORGHO au sein des d’épreuves d’inscription du CTPS en vue de confirmer leurs performances et d’affiner les recommandations. Une variété, dont les valeurs énergétiques la situent à la charnière des classes E et DU, figure pour sa deuxième année en groupe 2, plus tardif.

Téléchargez la liste des variétés de sorghos fourragers monocoupes évaluées en post-inscription en 2017.

La destination de la récolte, le critère majeur de choix

Selon l’utilisation du sorgho monocoupe fourrager, les zones de culture et les dates de semis, les critères de choix et leur hiérarchie varient. Sont à prendre en compte la précocité à l’épiaison et à la récolte, les niveaux et composantes de la valeur énergétique, la sensibilité à la verse, ainsi que les rendements et leur régularité (exprimés en valeur relative obtenus au cours des plusieurs années), sans oublier la vigueur au départ. Ces caractères qui font l’objet d’évaluation dans les essais sont complétés d’informations sur la hauteur des plantes.

Consultez les résultats des valeurs agronomiques et énergétiques pour :

Retrouvez les résultats des essais 2016.

(*) : Les partenaires du réseau CTPS dans lesquels sont expérimentées les variétés en post-inscription associent ARVALIS - Institut du végétal, le GEVES et l’ensemble des obtenteurs de variétés de sorgho fédérés au sein de PROSORGHO.

(**) : Les valeurs en UFL (unité fourragère laitière par kg de matière sèche) sont estimées à partir de mesures NIRS et d’une équation adaptée aux différents types de sorgho. Cette équation repose largement sur la digestibilité enzymatique de l’ensilage (méthode Aufrère).

Source : Josiane LORGEOU et Bruno MARTIN (ARVALIS - Institut du végétal)

Source : http://abc-eleveurs.net/cultures/dossiers/3040-les-resultats-2017-des-varietes-de-sorgho-fourrager-monocoupe