espace membre

Logo abc-éleveurs

www.abc-eleveurs.net

Infos rapides Coûts de production : Septembre 2017

Lectures : 17716 septembre 2017

En juillet 2017, le prix d’achat des moyens de production agricole est resté stable après un léger repli les deux mois précédents. Sur un an, le prix s'est également stabilisé après plusieurs mois de hausse, principalement sous l’effet du ralentissement de l'augmentation du prix de l'énergie et des aliments pour animaux. En juillet 2017, avec le même nombre de jours ouvrés qu’en 2016, la production d’aliments composés pour animaux de ferme a progressé de 1,2 % sur un an. En cumul de janvier à juillet, la fabrication industrielle d’aliments composés est quasi-stable (– 0,2 %) par rapport à la même période sur l’année précédente : la baisse de la production à destination des volailles et des porcins a été contrebalancée par la remontée de la production vers les bovins.

En avril 2017, malgré des prix toujours en repli sur un an, les livraisons d’azote, de phosphate et de potasse ont été inférieures à celles d'avril 2016. Sur les dix premiers mois de la campagne 2016/2017, les livraisons d'azote sont également en repli, tout comme celles de phosphate et de potasse qui sont en recul pour la quatrième campagne consécutive.

Prix d'achat des moyens de production agricole (Ipampa)

Les faits marquants : En juillet 2017, après deux mois de léger repli, le prix des moyens de production agricoles est demeuré stable par rapport au mois précédent

En juillet 2017, le prix d’achat des intrants (mesuré par l’Ipampa pour les biens et services de consommation courante) est resté relativement stable (- 0,2 %) après deux mois de baisse modérée. Sur un an, le prix s'est également stabilisé après un bref repli le mois précédent.

En juillet 2017, le prix de l'énergie et des lubrifiants a légèrement progressé (+ 0,9 %) après deux mois de repli. Sur un an, l'augmentation des prix observée depuis octobre 2016 a légèrement ralentie (+ 3 % contre + 13,4 % en moyenne sur les six premiers mois de l'année).

En juillet 2017, le prix d'achat des aliments pour animaux a peu varié (- 0,2 %). Sur un an, la hausse du prix entamée en mars 2017 s'est poursuivie, mais à un rythme plus modéré que les mois précédents, la hausse des prix des aliments composées ayant été atténuée par le recul des prix des aliments simples. En juillet 2017, la baisse des prix des engrais et amendements débutée en mai 2017 a ralenti (- 1,5 % après - 4,3 % le mois précédent). Sur un an, le recul du prix s'est également de nouveau amoindri après une brève stabilisation en juin 2017.

En juillet 2017, le prix des intrants est resté stable dans la plupart des Otex. Sur un an, les prix ont reculé dans les Otex Grandes cultures et Horticulture, maraîchage tandis qu'ils ont progressé dans les Otex Herbivores et Hors sol.

Alimentation animale

Les faits marquants : En juillet 2017, la production nationale d’aliments composés poursuit sa hausse

En juillet 2017, avec le même nombre de jours ouvrés qu’en 2016, la production d’aliments composés pour animaux de ferme a progressé de 1,2 % sur un an. En cumul de janvier à juillet, la fabrication industrielle d’aliments composés est quasi-stable (- 0,2 %) par rapport à la même période sur l’année précédente : la baisse de la production à destination des volailles et des porcins a été contrebalancée par la remontée de la production vers les bovins.

En juillet 2017, les productions d’aliments composés pour bovins sont en vive progression : + 6,2 % sur un an. Le niveau de production particulièrement bas, atteint en juillet 2016, dans un contexte de crise laitière explique en partie cette remontée. En cumul, entre janvier et juillet, la progression atteint 2,1 % pour les vaches laitières et 7,4 % pour les autres bovins. En effet, en raison d’un manque d’eau en début d’année, la pousse d’herbe est ralentie. Le recours aux aliments industriels a alors été privilégié. 

En juin 2017, la demande des professionnels de la nutrition animale se porte essentiellement sur le blé au profit d’un prix plus avantageux que celui du maïs. Les incorporations d’orge progressent très vivement et se rapprochent de celle du maïs.

Énergie et engrais

Les faits marquants : Sur la campagne 2016/2017, les livraisons de phosphate et de potasse sont en baisse par rapport à la campagne précédente pour la quatrième fois consécutive

En avril 2017, malgré des prix toujours en recul, les livraisons d'engrais azotés ont fortement diminué (- 53,9 %). La persistance d'un printemps chaud et sec a en effet limité la quantité d'azote utilisé au dernier apport. Sur un an, les livraisons sont également en fort repli dans un contexte de ralentissement de la baisse des prix. En cumul sur les dix premiers mois de la campagne 2016/2017, les livraisons sont inférieures à celles de la campagne 2015/2016 en dépit du recul des prix.

Sur la campagne 2016/2017, les livraisons de phosphate et de potasse reculent par rapport à celles de la campagne 2015/2016, dans un contexte de prix des grandes cultures toujours déprimés. Ces livraisons étaient déjà en retrait lors des trois campagnes précédentes. En moyenne, les prix d'achat des engrais phosphatés ont reculé de 12,2 % et ceux des engrais potassiques de 9,1 % entre les deux campagnes. Sur le début de la campagne 2017/2018, ils sont en baisse de 11 % sur un an pour les phosphates et de 7,8 % pour les potasses.

En juillet 2017, le prix du baril de pétrole brut de la mer du nord a augmenté (+ 3,2 % par rapport à juin) mais demeure en dessous des niveaux atteints en début d'année. Le baril atteint 48,6 $ contre 47,1 $ le mois précédent. Sur un an, l’accroissement du prix entamé en octobre 2016 s'atténue de nouveau (+ 7,1 %).

En juillet 2017, le prix du fioul domestique carburant, qui représente la moitié du poste « énergie et lubrifiants » de l'Ipampa, a également progressé (+ 2,8 %) après deux mois de repli. Sur un an, la hausse du prix débutée en octobre 2016 se poursuit (+ 5,8 %) mais à un rythme beaucoup moins soutenu que sur les quatre premiers mois de l'année (+ 44,3 % en moyenne). Les chiffres, prennent en compte le remboursement aux agriculteurs de 5 centimes par litre de fioul de la taxe sur la consommation des produits énergétiques (TICPE).

Source : Agreste Infos rapides ─ Coûts de production ─ septembre 2017 ─ n° 2017-129

Source : http://abc-eleveurs.net/elevages/dossiers/2888-infos-rapides-couts-de-production-septembre-2017

Rejoignez-nous !

Les articles, les jeux concours, les paroles d'éleveurs sont en direct sur

Facebook Twitter Google+

Newsletters ABC

Chaque mois, recevez gratuitement les meilleurs articles sélectionnés par les éleveurs, selon votre filière.

Tentés ?
Regardez les dernières newsletters