espace membre

Logo abc-éleveurs

www.abc-eleveurs.net

Infos rapides Animaux de boucherie - Bovins : Septembre 2017

Lectures : 1905 octobre 2017

En août 2017, les abattages totaux de bovins reculent légèrement en têtes (-1,3 %) et en poids (-2 %) par rapport à 2016. Les cours des gros bovins dépassent nettement ceux de 2016, exceptionnellement bas. A l'inverse, les cours des veaux de boucherie, en recul saisonnier, sont en net retrait par rapport aux niveaux de 2016. En juillet 2017, la production totale de bovins progresse par rapport à celle de 2016 (+2,2 %). Sur cette période, la production de bovins finis est en légère hausse (+1,3%) et les exportations de broutards progressent fortement de + 8,7 %. En juillet 2017, les exportations et les importations de viande bovine reculent, respectivement de - 2,9 % et -3,2 %, en glissement annuel.

Abattages de bovins

Les faits marquants : En août 2017, recul des abattages totaux de bovins

En août 2017, avec plus de 372 000 têtes, les abattages totaux CVJA de bovins reculent de 1,3% en têtes par rapport à 2016. En poids, ils reculent de 2 %.

Avec 68 000 têtes, les abattages totaux de vaches allaitantes progressent de 10 %, en glissement annuel. Par contre, les abattages de vaches laitières reculent de 11 %, à près de 65 000 têtes. Sur les huit premiers mois de l'année, les abattages de vaches allaitantes sont en hausse de 4,1 % alors que ceux de vaches laitières sont en retrait de 4,8 %. Après un léger creux en juillet, le cours moyen des vaches "O" s'établit en août à 3,3 €/kg carcasse, soit 6,5 % au dessus du niveau exceptionnellement bas de 2016.

En août 2017, les abattages de mâles de 8 à 24 mois sont en retrait en têtes de 3,8 % par rapport à 2016. A 3,83 €/kg carcasse en moyenne, le cours des jeunes bovins de type "R" est supérieur de près de 7 % à celui de 2016.

En août, les abattages de veaux de boucherie entament leur progression saisonnière. En glissement annuel, ils se maintiennent en têtes et augmentent de 1,6 % en poids.

A 5,17 €/kg carcasse, le cours moyen des veaux de boucherie subit une baisse saisonnière marquée. Il est désormais en repli de 4,6 % par rapport à 2016.

Production de bovins

Les faits marquants : Hausse des exportations de broutards en juillet 2017

En juillet 2017, avec près de 358 000 têtes, la production de bovins finis est en hausse de 1,3 %. Les abattages de bovins de plus d'un an sont stables alors que ceux des veaux de boucherie sont en hausse de 4,9 %. Sur le mois, les exportations totales de bovins vivants finis se maintiennent.

En juillet 2017, avec près de 73 000 têtes, les exportations totales de broutards dépassent de 8,7 % le niveau de 2016. Sur les sept premiers mois de l'année, elles sont en hausse de 1,8 % par rapport à 2016. Cette hausse concerne les broutards légers dont les ventes progressent fortement (+16 000 têtes soit +18 %), atteignant ainsi plus de 156 000 têtes. A l'inverse, les ventes totales de broutards lourds (74 % des exportations de broutards) reculent de 1,2 % (soit - 5 500 têtes), en majorité vers l'Algérie (-7 400 têtes), le Maroc (-1 058 têtes) et l'Italie (-1 100 têtes).

Au total, en juillet 2017, la production bovine progresse de 2,2 %, en glissement annuel. Avec 3,3 millions de têtes, elle est quasi stable sur les sept premiers mois de l'année 2017, par rapport à 2016.

En août 2017, le cours du broutard Charolais entame sa baisse saisonnière. A 2,78 €/kg vif en moyenne sur le mois, il est en retrait de 0,5 % par rapport à 2016 et de 1,7 % par rapport à la moyenne quinquennale 2012-2016.

En juillet 2017, l’indice Ipampa des aliments pour gros bovins est en léger repli (-1,4 %) par rapport au niveau de juillet 2016.

Consommation de viande bovine

Les faits marquants : Baisse des échanges de viande bovine en juillet 2017

En juillet 2017, avec près de 18 000 téc, les exportations de viande bovine sont en retrait de 2,9 % par rapport à 2016. Elles ont nettement reculé vers l'Italie (-12 %), la Grèce (-7 %) et l'Allemagne (-3,8 %) mais ont progressé vers le Royaume-Uni et vers l'Espagne. Sur les sept premiers mois de l'année, elles sont légèrement inférieures (-0,7 %) au niveau de 2016, en glissement annuel.

Les importations de viande bovine reculent de plus de 3 % en juillet 2017 pour atteindre plus de 24 500 téc. Elles sont en repli de 7,9 % en provenance des PaysBas et de 2,4 % d'Irlande. Par contre, elles progressent de 7,1 % en provenance d'Allemagne, second partenaire de la France en tonnage. Sur les sept premiers mois de l'année, elles sont en repli de plus de 3%.

Au total, le déficit du commerce extérieur de viande bovine se réduit légèrement en juillet et sur l'ensemble de l'année.

En juillet 2017, avec près de 118 000 téc, la consommation apparente de viande bovine est en repli de 1% par rapport à 2016. Sur les sept premiers mois de l'année, elle est en retrait de 2,7 %, en glissement annuel.

Source : Agreste Infos rapides ─ Bovins ─ Septembre 2017 ─ n°2017- 141

Source : http://abc-eleveurs.net/elevages/dossiers/2901-infos-rapides-animaux-de-boucherie-bovins-septembre-2017

Rejoignez-nous !

Les articles, les jeux concours, les paroles d'éleveurs sont en direct sur

Facebook Twitter Google+

Newsletters ABC

Chaque mois, recevez gratuitement les meilleurs articles sélectionnés par les éleveurs, selon votre filière.

Tentés ?
Regardez les dernières newsletters