espace membre

Logo abc-éleveurs

www.abc-eleveurs.net

Quatre conditions nécessaires à une bonne circulation

Lectures : 13013 octobre 2017

vache salle traite 350

Pour une bonne fréquentation du robot, le choix d'une circulation adaptée et la bonne gestion de l'alimentation sont des conditions nécessaires mais pas suffisantes. D'autres conditions sont déterminantes.

1- L'absence de boiteries, surtout de cas graves, est obligatoire avec le robot. Sinon les vaches se déplacent moins et tout le système est grippé. Cela implique des mesures de prévention rigoureuses : une bonne hygiène et le parage systématique des animaux au minimum une fois par an, de préférence par un pareur professionnel (à moins de se former et de s'équiper d'une cage de contention qui permet de lever le pied).

En cas de problème, il faut traiter rapidement et être persévérant dans les traitements. Les vaches ne sont pas davantage sujettes aux boiteries en système robotisé : elles ne passent pas davantage de temps debout sur le béton si le système fonctionne bien.

Par contre, toute boiterie sanctionne plus vite!

2- L'éleveur peut influencer favorablement ou non la circulation des animaux. Un éleveur hyperanxieux, qui va sans cesse aller chercher les vaches présentant un léger retard, incite les vaches à attendre sa présence pour se rendre au robot. Un autre éleveur qui amène toutes les vaches en retard en même temps dans le parc d'attente risque, lui, de créer un « bouchon ». Certains peuvent être trop interventionnistes, d'autres pas assez. L'idéal est d'être doux, souple dans l'approche aux animaux, et être présent uniquement quand il le faut.

3- Le bâtiment ne doit pas créer de zones préférentielles. La ventilation doit être homogène. Les vaches auront sinon tendance à s'accumuler dans les zones bien ventilées ; attention au ventilateur sur le parc d'attente qui incitera les vaches à s'y arrêter.

Attention aussi aux bâtiments avec une clarté agréable en hiver qui deviennent étouffants l'été. Les vaches doivent rester en mouvement même en été. Mieux vaut donc éviter d'installer les translucides côté Sud.

Les points d'eau sont à répartir dans tout le bâtiment.

Pensez aussi à l'accessibilité du robot ; il doit être visible de tout point du bâtiment, et bien éclairé, de même que les zones de circulation, pour être utilisable 24 heures sur 24 ! Les vaches doivent pouvoir se croiser dans les couloirs. Et elles n'apprécient guère les angles droit, les marches hautes, et les portillons trop rigides, difficiles à pousser.

4- La zone d'attente doit être suffisamment grande, sans courant d'air, avec un sol propre et sec. Les réglages des autorisations de traite (temps au bout duquel la vache est autorisée à être traite ou volume de lait attendu à la traite) et les réglages des portes (qui vont accepter ou non l'entrée de la vache dans le parc d'attente) sont des éléments déterminants pour fluidifier la circulation : un temps d'attente régulièrement supérieur à une heure et demie va très rapidement démotiver les vaches à venir.

A l'éleveur d'exprimer ses souhaits au technicien de maintenance du robot qui fera les réglages adaptés aux vaches et au rythme de travail. Si les paramètres sont mal réglés, gare à la création de « bouchons de vaches » dans le parc d'attente!

Source : Panorama de presse Réussir Lait

Source : http://abc-eleveurs.net/elevages/dossiers/2911-quatre-conditions-necessaires-a-une-bonne-circulation

Rejoignez-nous !

Les articles, les jeux concours, les paroles d'éleveurs sont en direct sur

Facebook Twitter Google+

Newsletters ABC

Chaque mois, recevez gratuitement les meilleurs articles sélectionnés par les éleveurs, selon votre filière.

Tentés ?
Regardez les dernières newsletters