espace membre

Logo abc-éleveurs

www.abc-eleveurs.net

Infos rapides Animaux de boucherie - Bovins : Décembre 2017

Lectures : 1407 janvier 2018

En octobre 2017, une production bovine en hausse

En novembre 2017, les abattages totaux de bovins femelles progressent en têtes et en poids alors que ceux des bovins mâles et de veaux de boucherie sont en repli par rapport à 2016. Les cours des bovins dépassent nettement ceux de 2016, exceptionnellement bas. En octobre 2017, la production totale de bovins progresse par rapport à celle de 2016 (+2,5 %). Sur cette période, la production de bovins finis est en baisse (-1,5 %) alors que les exportations de broutards progressent fortement (+ 5,5 %). En octobre 2017, les exportations et les importations de viande bovine progressent respectivement de 15 % et 8 %, conduisant à une amélioration du solde des échanges de viande bovine.

Abattages de bovins

Les faits marquants : En novembre 2017, des abattages de bovins mâles en retrait

En novembre 2017, les abattages totaux CVJA de bovins dépassent de 1,1 % en têtes et de 2,4 % en poids le niveau de 2016.

En repli depuis juin 2017, avec plus de 93 000 têtes, les abattages totaux de vaches laitières progressent en novembre de 4,7 %, sur un an. Les abattages de vaches allaitantes progressent de près de 10 %, atteignant près de 70 000 têtes. Sur les onze premiers mois de l'année, les abattages de vaches laitières sont en repli de 3,6 % alors que ceux de vaches allaitantes sont en hausse de 5 %.

Après un léger creux en juillet, le cours moyen des vaches "O" se maintient en novembre à 3,21 €/kg carcasse, soit 7,5 % au-dessus du niveau exceptionnellement bas de 2016.

En novembre 2017, les abattages de mâles de 8 à 24 mois sont de nouveau en retrait en têtes, de 5,2 % par rapport à 2016.

Le manque d’animaux disponibles dans les exploitations a pour effet de tirer les cours des bovins mâles à la hausse. A 3,99 €/kg carcasse en moyenne, le cours des jeunes bovins de type "R" continue à progresser. Il est supérieur de près de 9,6 % à celui de 2016.

En novembre 2017, les abattages de veaux de boucherie se replient. Sur un an, ils sont inférieurs de 4,2 % en têtes et de 3,4 % en poids à 2016. A 5,75 €/kg carcasse, le cours moyen des veaux de boucherie remonte et dépasse le niveau de 2016.

Production de bovins

Les faits marquants : Nouvelle hausse des exportations de broutards en octobre 2017

En octobre 2017, avec plus de 398 000 têtes, la production de bovins finis est en repli de 1,5 % sur un an. Les abattages de bovins de plus d'un an sont stables alors que ceux des veaux de boucherie sont en repli de 3,4 %. Sur le mois, les exportations de gros bovins vivants finis et de veaux de boucherie reculent nettement.

En octobre 2017, avec plus de 103 000 têtes, les exportations totales de broutards dépassent de 5,5 % le niveau de 2016. Cette hausse concerne les broutards légers dont les ventes progressent de 2,1 %, atteignant plus de 23 000 têtes. Les ventes de broutards lourds (77 % des exportations de broutards) sont en hausse de 6,5 % avec un quasi maintien des ventes de bovins mâles (-0,6 %), compensé par une nette progression des ventes de génisses (+30 % soit 5 200 têtes). Sur les dix premiers mois de l'année, les exportations de broutards sont en hausse de 1,3 % par rapport à 2016.

Au total, en octobre 2017, la production bovine progresse de 2,5 %, en glissement annuel. Sur les dix premiers mois de l'année 2017, avec plus de 4,9 millions de têtes, elle est légèrement supérieure à celle de 2016.

En novembre 2017, le cours du broutard Charolais repart à la baisse tout en restant nettement supérieur au niveau de 2016. A 2,75 €/kg vif en moyenne sur le mois, il dépasse de 8,5 % le niveau de 2016 et de 2,7 % le cours moyen de la période 2012-2016. En octobre 2017, l’indice Ipampa des aliments pour gros bovins est en repli (-2 %) par rapport au niveau d’octobre 2016.

Consommation de viande bovine

Les faits marquants : Hausse des exportations et des importations de viande bovine en octobre 2017

En octobre 2017, avec plus de 22 000 téc, les exportations de viande bovine sont en hausse de 15,5 % par rapport à 2016. Elles ont été multipliées par 2 vers la Belgique pour atteindre 2 500 téc et se sont quasi maintenues vers les principaux clients que sont l’Italie, l’Allemagne et la Grèce. En revanche, elles ont nettement progressé vers les pays tiers, et plus particulièrement vers la Turquie (+1 400 téc). Sur les dix premiers mois de l'année, elles sont en hausse de 1,5 %, se maintenant au sein de l’UE mais progressant vers les pays tiers, sous l’effet d’une hausse de la demande turque, en septembre et octobre 2017.

Les importations de viande bovine augmentent de 8 % en octobre 2017 pour atteindre 28 000 téc. Elles sont en hausse en provenance des principaux pays fournisseurs de la France : Pays-Bas (+10,5 %), Irlande (+35 %), Allemagne (+1,4 %). Néanmoins, sur les dix premiers mois de l'année, elles sont en retrait de 2,4 %.

Au total, le déficit du commerce extérieur de viande bovine se réduit en octobre et sur l'ensemble de l'année.

En octobre 2017 et sur les dix premiers mois de l’année, la consommation apparente de viande bovine est en repli, respectivement de 1,5% et 2,3 %, sur un an.

Source : Agreste Infos rapides ─ Bovins ─ décembre 2017 ─ n°2017- 188

Source : http://abc-eleveurs.net/elevages/dossiers/2985-infos-rapides-animaux-de-boucherie-bovins-decembre-2017

Rejoignez-nous !

Les articles, les jeux concours, les paroles d'éleveurs sont en direct sur

Facebook Twitter Google+

Newsletters ABC

Chaque mois, recevez gratuitement les meilleurs articles sélectionnés par les éleveurs, selon votre filière.

Tentés ?
Regardez les dernières newsletters