espace membre

Logo abc-éleveurs

www.abc-eleveurs.net

Infos rapides Animaux de boucherie - Ovins : Mars 2018

Lectures : 3378 mars 2018

Infos rapides Animaux de boucherie Ovins 722px

En janvier 2018, les abattages d’agneaux sont en repli de 4 % en têtes et de 4,5 % en poids par rapport à 2017. En décembre 2017, la production ovine recule en poids, en glissement annuel. Les importations de viande ovine progressent de 3,7 %. Sur l’année, la production ovine totale recule de 0,9 %. Les importations de viande ovine se maintiennent.

Les ovins

Les faits marquants : En janvier 2018, baisse des abattages d’ovins

En janvier 2018, avec près de 248 000 têtes, les abattages totaux (CVJA) d'agneaux sont en retrait de 4 % en têtes par rapport à 2017. En poids, ils sont en repli de 4,5 %. Les abattages d'ovins de réforme progressent quant à eux de 9,7 % en têtes et de 12,9 % en poids.

Le cours moyen de l'agneau débute l’année sur une diminution saisonnière marquée. Il reste néanmoins supérieur au faible niveau de 2017. Tiré par le manque d’offre dans les exploitations, à 6,23€/kg carcasse, il dépasse de 4,9 % le cours moyen de janvier 2017 mais est en léger retrait par rapport au niveau 2013-2017.

En décembre 2017, avec 12 200 têtes, les importations d’agneaux vivants (74 % des importations d’ovins) sont en retrait de 12 %, sur un an. Cette baisse concerne en premier lieu l'Espagne dont les ventes vers la France reculent de 26 %, atteignant 6 700 têtes en 2017. Sur l’ensemble de l’année 2017, les importations d’agneaux vivants reculent de 23 %.

Malgré la présence sur le marché des agneaux des bassins laitiers, les exportations d’agneaux reculent en décembre de 3,5 % sur un an, atteignant plus de 176 000 têtes. Ce repli concerne l’Espagne (-2 %) et l’Italie (-20 %). Sur l’année, les exportations d’agneaux vivants ont reculé de 3 %, sur un an. Alors que les ventes vers l’Espagne ont progressé de 5,6 %, celles vers l’Italie ont reculé de 37 %.

En décembre 2017, avec plus de 6 300 téc, la production ovine totale recule de 1,3 % en glissement annuel. Sur l’année, avec plus de 82 000 téc, elle est en repli de 0,9% par rapport à 2016.

En décembre 2017, les importations de viande ovine dépassent de 3,7 % le niveau de 2016. Sur l’année, elles se maintiennent au niveau de 2016.

En 2017, la consommation théorique de viande ovine recule de 1,3% sur un an.

Source : Agreste Infos rapides ─ Ovins ─Février 2018 ─ n°2018 - 025

Source : http://abc-eleveurs.net/elevages/dossiers/3050-infos-rapides-animaux-de-boucherie-ovins-mars-2018