espace membre

Logo abc-éleveurs

www.abc-eleveurs.net

Une stabulation libre économe en paille et fonctionnelle

Lectures : 18515 septembre 2017

vache stabulation eco paille 500

Avant, les vaches de ce Gaec, dans l'Allier, étaient logées dans une étable entravée. " Nous souhaitions construire un bâtiment neuf, à la fois économe en paille - les 130 hectares de l'élevage étant en 100 % herbe - et fonctionnel pour un gain de main-d'oeuvre. Après de nombreuses visites, nous avons opté pour une stabulation libre avec des logettes sur caillebotis », précise l'un des deux associés du Gaec. Huit tonnes de paille par an suffisent. La paille sert pour les parcs à veaux et les trois cases de vêlage. Elle est entièrement stockée dans le bâtiment. Les logettes sont recouvertes d'un simple tapis fixé à la construction.

" Les deux premières années, certaines vaches ont montré quelques réticences pour rentrer sur les logettes. Aujourd'hui, les génisses naissent dans ce bâtiment, elles y ont donc leurs repères et vont dans les logettes seules. Les animaux sont propres et calmes et ne présentent pas de problèmes de locomotion ", poursuit l'éleveur. Le bâtiment est composé de trois cases, pouvant accueillir chacune vingt-deux mères avec veaux. Ces derniers disposent d'un box au centre de chaque case, avec de part et d'autre les logettes. Les veaux bénéficient d'un accès libre vers leurs mères. " Parfois, on récupère un veau sur les caillebotis. On l'emmène alors sur l'aire paillée. Ensuite, il n'a aucun problème pour retrouver le chemin. "

plan stabulation eco paille 500

UNE ÉCONOMIE EN TEMPS AUSSI

Pour pouvoir lire la suite de cet article il vous suffit de vous inscrire gratuitement sur abc-éleveurs en cliquant ici.

Source : http://abc-eleveurs.net/materiel/dossiers/2884-une-stabulation-libre-econome-en-paille-et-fonctionnelle

Rejoignez-nous !

Les articles, les jeux concours, les paroles d'éleveurs sont en direct sur

Facebook Twitter Google+

Newsletters ABC

Chaque mois, recevez gratuitement les meilleurs articles sélectionnés par les éleveurs, selon votre filière.

Tentés ?
Regardez les dernières newsletters