espace membre

Logo abc-éleveurs

www.abc-eleveurs.net

La prévention des diarrhées, c’est aussi gérer le bâtiment

Lectures : 60911 février 2018

La propreté : des gestes simples

La propreté est fondamentale : la majorité des germes responsables de diarrhée est ingérée. De nombreuses mesures permettent de limiter cette ingestion.

Par exemple, l’hygiène lors du vêlage : réaliser ce dernier dans un box séparé, pailler ce box généreusement, utiliser du matériel à usage unique en cas d’assistance ou encore vérifi er que les mamelles de la mère ne soient pas souillées sont autant de gestes simples contre les contaminations. Le bâtiment lui même doit être maintenu aussi propre que possible : un pédiluve, un paillage quotidien ou encore un vide sanitaire d’été suivi d’une désinfection rigoureuse : ça n’est pas si compliqué ! Enfin, des modifications même légères de certaines structures pourront améliorer le confort des veaux : ouvertures pour l’aération ou la lumière, gestion des écarts de température…

veau couche 530

Un élevage bien conduit

L’isolement des malades diminue les contaminations. Des épisodes épidémiques successifs peuvent être le résultat de vêlages trop groupés et d’une concentration d’animaux trop forte : ce sont des facteurs favorisant ces épisodes.
En outre, la séparation des classes d’âge peut parfois permettre de protéger les veaux les plus jeunes donc les plus sensibles (c’est aussi vrai pour la grippe ou la pasteurellose). Enfin, l’éleveur pourra jouer sur le colostrum : ses qualités nutritives peuvent être valorisées avec une bonne gestion de l’alimentation des mères. De plus, ses propriétés immunologiques seront largement amplifi ées par la vaccination… à condition que la prise colostrale soit rigoureusement surveillée.

Une vaccination ciblée en une seule injection !

La majorité des germes responsables de diarrhées néonatales peuvent faire l’objet d’une vaccination … faite à la mère. L’immunité du jeune veau n’étant pas encore suffi samment efficace, la vache vaccinée élaborera des anticorps ciblés qu’elle transmettra au veau via le colostrum. Il est donc conseillé d’utiliser un vaccin complet comprenant à la fois des valences virales et bactériennes. Il existe un protocole simple, en une seule injection qui permet à l’éleveur d’être certain de réaliser correctement cet acte. En revanche, on ne peut pas vacciner contre les parasites comme les cryptosporidies. Ces parasites pourront néanmoins être contrôlés par l’administration orale d’un traitement autorisé et ce dès la naissance du veau.

Utilisez notre outil gratuit pour calculer les pertes dûes aux diarrhées dans votre élevage en cliquant-ici.

Source : http://abc-eleveurs.net/materiel/dossiers/71-la-prevention-des-diarrhees-c-est-aussi-gerer-le-batiment